Banques: patrons et syndicats satisfaits du 1er round de négociations

Banques: patrons et syndicats satisfaits du 1er round de négociations

Les patrons de l'association française des banques et l'intersyndicale ont terminé vendredi un premier round de négociations en Guyane. Ils ont avançé sur certains points mais le plus difficile est à venir.De l'avis des deux parties, la négociation avait pourtant mal commençé mardi. Des incompréhensions sur le paiement des jours de grève, question pourtant réglée par le protocole de suspension de conflit du 12 mars, ont fait ressurgir le climat détestable de la grève.
Une fois cette question évacuée, le climat est devenu plus "respectueux" selon Christiane Blacodon de l'intersyndicale. Elle retient surtout comme point positif la création de comissions paritaires, des comissions permanentes regroupant patrons et syndicats, chargées de veiller à l'application des conventions collectives et censées éviter les conflits durs...Les syndicats le réclamaient depuis longtemps.
23 des 71 articles de la convention collective ont été abordés au cours de cette première session de négociation qui a duré 4 jours. Mais de l'avis des deux parties, le plus difficile est à venir. Même s'il tire un bilan "plutôt positif" de ce premier round guyanais, Joseph Musseau, l'un des négociateurs de l'Association Française des Banques, n'a pas caché aux syndicat qu'il craignait que "l'on n'arrive pas à s'entendre dans les délais impartis". Rappellons que l'actuelle convention a été prolongée jusqu'en octobre, et que l'AFB s'est fixé pour objectif de conclure un accord avant juillet.
Les questions qui fâchent le plus n'ont pas encore été abordées. Il s'agit évidemment des salaires et de la prime de 40% de vie chère, des congés, de la formation professionnelle pour les syndicats et de l'avancement pour la direction.
Une nouvelle semaine de négociations est prévue début juin à Saint Martin.

Mariane LAFLEUR

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire