Le Parlement a donné son feu vert au lancement des fusées Soyouz depuis Kourou

Le Parlement a donné son feu vert au lancement des fusées Soyouz depuis Kourou

Le Parlement a donné mercredi, par un ultime vote de l'Assemblée, son feu vert à la ratification de l'accord conclu entre
la France et l'Agence spatiale européenne (l'ESA), en vue de permettre le lancement de fusées russes Soyouz ST depuis le centre spatial guyanais de Kourou. Le projet de loi de ratification, déjà adopté par les sénateurs, a été approuvé conforme mercredi par les députés. Le texte a été voté à une large majorité (UMP, NC et PS). Selon le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, ce projet devrait se traduire par la création de « 250 à 350 emplois » sur le site. Pour la députée de Guyane, Christiane Taubira, cet accord a pour objectif de « défendre l'indépendance française et européenne » en matière d'activités spatiales. La coopération engagée avec
la Russie va offrir la possibilité d'utiliser les lanceurs spécifiques de fabrication russe sur la base de Kourou.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire