Le ras bol chez les commerçants

Le ras bol chez les commerçants

« Mais où va –t'on » ? , « Jusqu'où iront-ils » ? Voici quelques interrogations que se posent les commerçants de Martinique quand leur est demandé leur avis sur la grève de certains agents d'EDF.
C'est que les coupures de courant à répétition ont raison de la patience de ces hommes ou femmes d'affaire tout comme elles ont raison de l'intégrité de leur matériel. « Ca à causé la panne d'un de mes appareil se désole la gérante d'un snack du centre commercial de Terreville (Schoelcher). L'humeur n'est pas plus gaie du coté des passants qui déplorent d'être pris une fois encore en « otage » par une énième grève dans le département depuis le début de l'année.
« J'emm.... la Martinique » lâchera à la volée un restaurateur. Il envisage même de partir, quitter ce département qu'il aime tant, écoeuré par toutes ces agitations qui perturbent le commerce et sa vie au quotidien.
Peut être changera-t-il d'avis le temps de la trêve de quelques jours annoncée par les grévistes d'Edf Martinique ?
Les commerçants de Fort-de –France sont inquiets et constatent depuis quelques années le nombre grandissant de gérants de magasins qui, en partie à causes des agitations sociales dans l'ile, mettraient la clef sous la porte.

SABAS

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire