Meurtrière grippe AH1N1 en République dominicaine

Meurtrière grippe AH1N1 en République dominicaine

La grippe AH1N1est intense et meurtrière en République dominicaine. Cinq provinces du pays sont touchées. Pas moins de cinq morts ont été recensés par les autorités sanitaires de la demi-île caribéenne. Haïti, l’autre moitié de l’île, a convenu de la nécessité d’interdire l’importation et la vente des produits carnés en provenance de son pays voisin.       

900 992 personnes souffrant d'infections respiratoires aigües ont été répertoriées en République dominicaine, selon des chiffres cités par la Direction nationale de l'épidémiologie. L'agent pathogène a été signalé à Puerto Plata, Santiago, Espaillat, La Vega, Duarte, Sánchez Ramírez, Monte Plata, Hato Mayor, San Cristóbal, Santo Domingo, San Pedro de Macorís et au Distrito Nacional.

Les femmes enceintes et les enfants particulièrement exposés

Au cours des récentes semaines, 100% des cas de grippe ont révélé l'existence du virus AH1N1, a rapporté les médias dominicains. Les femmes enceintes et les enfants seraient plus exposés. Et pour preuve, parmi les cinq décès signalés, on compte deux jeunes femmes enceintes âgées entre 13 et 20 ans. Elles sont originaires des provinces de Duarte et Santo Domingo. Les trois autres victimes sont des hommes dont l'âge varie entre 49 et 70 ans.

La situation est sous contrôle, a tenté d’assurer Freddy Hidalgo Ninez, ministre dominicain de la Santé publique. "Nous prenons des dispositions avec des médecins et des hôpitaux qui doivent s'occuper des personnes infectées", a indiqué le ministre Ninez. Des vaccins, dit-il, sont prévus pour les sujets à risque et vulnérables comme les porteurs du VIH.

Aucune campagne de vaccination mobile massive n'a été lancée jusqu'ici, tient à souligner le ministre de la Santé. Ce dernier invite la population à ne pas se fier à des groupuscules de voleurs mal intentionnés. Ces derniers affirment être des agents de la santé publique en s'introduisant chez des particuliers pour se livrer à des actes de cambriolage.

Claude GILLES

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire