Grande Espagne, petite victoire face aux Grenadiers

Grande Espagne, petite victoire face aux Grenadiers


Au premier plan, Wild Donald Guerrier, l'homme qui a démystifié la défense espagnole au Sun Life Stadium

Avec un Iker Casillas titulaire, la puissante équipe espagnole de football s’est imposée samedi sur la plus courte des marges face à Haïti (2-1), lors d’un match amical disputé au "Stadium Sun Life" de Miami (États-Unis), dans le cadre de la journée de la FIFA.

Les champions du monde, qui préparaient la Coupe des confédérations, menaient 2-0 quand l’international haïtien, Wild Donald Guerrier (75e), a réduit le score, grâce à une superbe action personnelle dans la défense espagnole.

Sur un coup franc, mal renvoyé par la défense espagnole, l’arrière gauche de l’America Football Club des Cayes a anticipé la réaction espagnole, mettant dans le vent Pepe J Reina (remplaçant de Casillas) pour réduire le score. Guerrier a tenté le but d'égalisation dans presque les mêmes conditions. Son tir a été malheuresement contré par un défenseur espagnol.

Les buts de la Roja ont été marqués par Santi Cazorla (8e) et Cesc Fabregas (19e). Passeur au premier but, le Barcelonais a marqué le second but espagnol de la tête, suite à un ballon lobé par Mata.    

Un exploit pour les Grenadiers

Un match tranquille pour les Espagnols, qui affronteront le mardi 11 juin les Irlandais à New York, mais considéré comme un exploit pour les Grenadiers, qui ont rendez-vous, le même jour, avec l’Italie de Mario Balotelli au Brésil pour un nouveau match amical.

C’est la première confrontation de l’histoire entre l’Espagne et Haïti, qui disputera en juillet prochain la Gold Cup au États-Unis. Celui qui a brillé par son absence, c'est Victor Valdès, le gardien de Barcelone, qui avait assuré l'intérim en sélection.

114e sélection pour Iker Casillas

Le président d’Haïti, Michel Joseph Martelly, figurait parmi les 36 535 spectateurs de la rencontre, marquée par le retour sur les pelouses de Iker Casillas. Le gardien de but, champion du monde et double champion d’Europe, n'avait plus joué depuis cinq mois, après n'avoir pas pu retrouver sa place au Real Madrid à la suite d'une blessure à la main en janvier. Le désormais ex-entraîneur de la Maison blanche, José Mourinho, avait préféré conserver son remplaçant, Diego Lopez, sur fond de tensions au sein du vestiaire.

Pendant son absence, c'est Victor Valdès, le gardien de Barcelone, qui avait assuré l'intérim en sélection. Pour sa 114e sélection, Casillas a porté le brassard de capitaine jusqu'à son remplacement, à la mi-temps, par Pepe Reina.

Claude GILLES

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire